L’activité maintenue à la Pépinière Faure - L'article de La Provence

L’activité maintenue à la Pépinière Faure - L'article de La Provence

02/07/2021

L’activité maintenue à la Pépinière Faure - L'article de La Provence

Installées avenue Pauline de Simiane, les pépinières Faure ont connu un premier semestre de l’année particulièrement mouvementé ! Mais si pour beaucoup d’entreprises, confinement a rimé avec baisse d’activité, pour les pépinières Faure c’était plutôt l’inverse. Laure Hélène Toulorge, ingénieur et chef de projet, et Vanessa Janes, responsable de la pépinière, expliquent pourquoi : "Nous avions prévu d’ouvrir aux particuliers cette année. Et pour une première année, on ne s’attendait pas à avoir autant de monde ! 80% des clients n’avaient jamais eu de potager. Nous avons donc donné beaucoup de conseils et c’est justement ce que l’on aime faire. On espère que l’année prochaine, les gens se souviendront de nous."

Situation différente, mais tout aussi épique, chez Jardins et Paysages de France, la société mère qui assure l’entretien et la création d’espaces verts pour les professionnels et les particuliers : "Afin de respecter les mesures barrière, Jean-Luc Faure et sa fille Amélia, les patrons de l’entreprise, ont dû acheter deux camions supplémentaires de manière à n’avoir que deux personnes par camion, ainsi que du matériel pour que chaque ouvrier ait le sien. Nous avons même fabriqué notre propre gel hydro alcoolique car on n’en trouvait pas. Toutes nos équipes ont travaillé à 100%. Et nous n’avons eu que deux arrêts pour garde d’enfants sur notre site de Gréoux-les-Bains."

Si au final tout s’est bien passé pour l’entreprise, il a fallu néanmoins s’adapter à chaque situation. "Le développement de la pépinière nous a apporté de nouveaux clients. Ce qui a compensé la baisse d’activité des professionnels qui suspendaient les travaux, comme certains hôteliers ou restaurateurs. À la fin du confinement, c’était la débandade car les hôtels rouvraient, et il a fallu rattraper tous les retards."

Un tel contexte a forcément beaucoup de répercussion sur l’état d’esprit qui règne dans l’entreprise. Sur ce point, la positive attitude a dominé au sein de la vingtaine de salariés répartie sur les sites de Bouc-Bel-Air, Gréoux-les-Bains et en Italie auprès des fournisseurs : "Tout le personnel s’est montré très solidaire et a démontré une grande cohésion d’équipe. C’est une entreprise familiale et tout ça a renforcé la complicité qui règne entre nous. Notre patron nous a d’ailleurs bien récompensés." Cette solidarité s’est également manifestée auprès des clients dont certains se trouvaient en grande difficulté.

Une solution au cas par cas a été trouvée permettant, là aussi, de resserrer les liens. Cerise sur le gâteau, pendant le confinement l’entreprise a obtenu le marché d’entretien des jardins d’Albertas, une grande fierté pour tous.

Christian DEBETTE

L’activité maintenue à la Pépinière Faure Vanessa Janes (à gauche) et Laure Hélène Toulorge.
PHOTO SERGE MERCIER

 

Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site
Top